En crachant des noyaux d’Oliver à même la terre, un v’là un qui germe, je récupére la jeune pousse que je met en pot, pour en faire un bonsaï :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *